Pour acquérir la division pétrolière de Maersk, Total met sur la table 7,45 milliards de dollars, dont 4,95 milliards d'actions propres. En outre, Total reprend 2,5 milliards de dollars de dette de Maersk. Grâce à cette transaction, Total accroît ses réserves prouvées de pétrole et de gaz d'environ un milliard de barils d'équivalents pétrole. Il paie donc environ 7,5 dollars par baril. Le marché considère la transaction intéressante pour chaque partie. Grâce aux réserves de Maersk, Total accroît ses réserves propres d'environ 10%. Le groupe dispose d'un bilan solide, et sa direction a indiqué fin juillet que dans les conditions de marché difficiles actuelles, ...