Il est plus que probable que le président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi annoncera le 26 octobre prochain le coup d'envoi du " tapering ", la réduction du montant mensuel alloué au rachat d'obligations. De l'avis de nombreux économistes et stratèges, le programme de rachats d'actifs (60 milliards d'euros affectés chaque mois au rachat d'obligations - jusqu'à la fin de cette année, en principe) ne se justifie plus. Les économies européennes connaissent en effet le redressement le plus durable de la décennie, m...