Le 13 juillet, la cour de justice d'Amsterdam a déclaré contraignante la transaction proposée par Ageas, héritier juridique de Fortis, aux principaux groupes de défense des anciens actionnaires. L'indemnisation est fixée à 1,3 milliard d'euros (100 millions de plus que dans la première mouture), avec une indemnité de base pour quiconque, plaignant ou non, a acheté ou détenu des actions pendant trois périodes spécifiques en 2007 et 2008. A cela s'ajoute une somme de 950 euros au plus pour les personnes qui ont détenu des actions à n'importe quel moment entre le 28 février 2007 et le 14 octobre 2008. Enfin, un dédommagement supplémentaire est accordé aux actionnaires qui ont entamé une procédure judiciaire en Belgique ou aux Pays-Bas avant le 24 ...