Si le premier semestre fut très bon, les choses se sont gâtées après l'été pour Glencore. Les menaces de guerre commerciale nuisent aux producteurs de matières premières actifs de par le monde et les révisions à la baisse des prévisions de croissance ont dissuadé les investisseurs de parier sur les entreprises cycliques.
...