Au terme du trimestre précédent, le cours de LVMH avait reculé malgré l'annonce de résultats impressionnants. Les analystes et investisseurs étaient inquiets, voire pessimistes, à l'égard du secteur. Les frictions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine, et le recul sensible des places boursières chinoises qui en a résulté, avaient éveillé la crainte que le consommateur chinois nanti réduise ses dépenses. Or, c'est lui qui tient à bout de bras le secteur du luxe. Cette fois pourtant, les résultats autant que les perspectives ont rassuré le marché.
...