Le 21 décembre, le cours a de nouveau plongé de près de 30% lorsqu'on a su que les autorités irlandaises (nombre de sociétés américaines spécialisées dans la santé ont installé leur siège social en Irlande, où la fiscalité est beaucoup plus favorable) réclamaient à Perrigo, soupçonné de fraude fiscale, un montant de 1,8 milliard de dollars. Cette somme équivaut à près de deux fois les cash-flows opérationnels (Ebitda) escomptés pour l'exercice 2018, à quatre fois la position de trésorerie ou à un tiers de la capitalisation boursière - largement diminuée - du groupe.
...