Les pays émergents avaient connu un excellent cru en 2017, mais Donald Trump est venu jouer les trouble-fêtes en 2018, appliquant la politique protectionniste qu'il avait érigée en slogan de campagne: "L'Amérique d'abord". La semaine suivant la victoire surprise du nouveau président américain en octobre 2016 avait d'ailleurs déjà été marquée par un vent de panique dans la sphère émergente, avec un recul de 7% pour l'indice MSCI Emerging Markets.
...